LE NSEM TODJOM

danse

Msem Todjom est un événement culturel au coeur du pays Bamiléké. Il se déroule à Bandjoun et le thème de cette année. Paix et Harmonie. C’est la célébration d’un peuple et de sa culture. Un rassemblement autour d’un idéal de paix incarné par le Roi Djomo Honoré. Msem Todjom 2009 représente un moment de réjouissance, un moment de réconciliation, un moment de communion pour un peuple tout entier, uni derrière une personne, notre Roi pour implanter un socle de paix et de sécurité.

Le développement des journées culturelles dénommées MSEM TODJOM est une célébration du progrès qu’a apporté ces mutation quelques fois troubles qu’a connu Bandjoun au tournant du siècle. l’instauration des journées culturelles remontent au règne du 14ème Roi des Bandjoun, le Chef Ngniè Kamga, arrivé au trône en 1984, le roi comprenait le besoin de son peuple de s’affirmer par sa culture et son caractère distinct, accepta la proposition d’un de ses notables, à l’occurrence monsieur Tuekam Sylvain, conseiller municipal à Bandjoun. C’est ainsi que le Roi Ngnié adopta la dénomination MSEM TODJOM et proclama l’événement comme étant les Journées culturelles et économiques de Bandjoun.

« MSEM TODJOM » est donc une féerie, de beauté, de découvertes du peuple Bandjoun à travers son art et sa culture. Ce sont des journées porte ouvertes dans lesquelles tout les camerounais sont invités à venir découvrir le savoir-faire du peuple Bandjoun à travers des expositions, des danses, des concours d’art culinaire et la dégustation des mets locaux. Cet événement sert à présenter le patrimoine culturel et valoriser aux yeux du Monde par le biais du média toutes les richesses du peuple Bandjoun.

Au-delà de l’aspect festif qui les caractérise, les journées culturelles sont devenue une véritable institution chez ce peuple de la région ouest du Cameroun, il s’agit en réalité d’un moment de communion entre un peuple et son histoire. Une histoire qui le rattache non seulement à ses origines, mais aussi à ses ancêtres et à Dieu. Moment d’affirmation identitaire, de valorisation et de promotion des valeurs culturelles locales, les journées culturelles constituent aussi une circonstance au cours de laquelle la société est purifiée des maux qui peuvent être source de discorde et de division.

Les journées culturelles ne sont pas seulement « une stratégie de marketing » pour les promoteurs des produits locaux mais surtout une occasion pour le peuple Bandjoun d’ouvrir ses portes au monde extérieur dans le but d’exhiber positivement sa culture. Dans l’espace de quelques jours, Le Roi Bandjoun tous les fils de son terroir du Cameroun et d’ailleurs (principalement la jeunesse) à venir découvrir et redécouvrir leur culture. Le Roi invite aussi les amis à rentrer de plein pied dans une communauté diverse, multiple, de culture ancienne et d’ambition modernes.